mercredi 19 juin 2013

Poubelle plus légère = Planète plus belle #3





Coucou !

Alors, qu'avez-vous pensé de l'article d'hier ? Est-ce que vous connaissiez un peu ces protections propres ? Qu'est-ce que vous en pensez ? Aujourd'hui, je vais vous reparler plus en détail de chaque objet.

Les serviettes lavables



Exact substitut des serviettes jetables. Elles sont le plus souvent en tissu bio. Leur énorme avantage : elles ne contiennent aucune substance nocive. Elles existent dans plusieurs tailles : du protège slip à la serviette maxi-super-plus. Elles absorbent aussi bien que les serviettes jetables. Et elles sont également bien plus jolies ! Elles sont lavables en machine (comme les cotons^^), les plus souvent entre 30 et 60° (voir les instructions du fabricant).

J'en ai 4-5, pour le début de mes règles, quand j'ai trop mal au ventre pour autre chose. Elles se détachent super bien contrairement à ce qu'on pourrait croire. Ce n'est pas du tout sale : selon le coloris, il se peut qu'on ne voit même pas tout le sang (en noir par exemple). Je trouve que ça sent considérablement moins mauvais que les serviettes jetables où j'ai toujours eu l'impression de macérer. Je trouve que c'est vraiment un super alternative. Par contre, c'est un peu cher (entre 10 et 15€ pour une serviette selon les marques). Mieux vaut donc les acheter au fur et à mesure, ou profiter de promo s'il y en a. Mais quand on pense à tout ce qu'il y a dans les serviettes classiques, l'investissement vaut le coup je pense.

Les éponges mensi


Malheureusement, je ne vous parle pas en connaissance de cause là puisque je n'ai pas testé ces éponges. Le principe est un peu le même qu'un tampon. On insère l'éponge qui va absorber le flux. Je crois que certaines filles font passer un fil dentaire dans l'éponge pour faciliter le retrait (bah oui, il faut quand-même aller la chercher). Il faut stériliser les éponges à chaque cycle, les humidifier avant chaque utilisation pour rendre l'insertion plus douce. Elles ne se gardent que quelques mois, à mon avis le sang les abîme assez rapidement. Je n'ai pas l'impression que ça soit hyper répandu comme technique. A moi avis, moins que...

La coupe menstruelle




Découvert par hasard sur internet l’année dernière, je n’avais pas réellement fait attention à ce petit objet étrange. Et puis cette année, ayant pour bonne résolution de générer un peu moins de déchets, je me suis mise à chercher des protections périodiques un peu plus écolo que mes éternels tampons o.b.

Au premier abord, on croirait un produire miracle : pas de déchets puisque la coupe est réutilisable, très confortable, économique, bref, tout pour plaire. Si j’étais sceptique au début, j’ai été rapidement séduite par le côté écologique de l’objet. 

Fabriquée généralement en silicone médical, la coupe est bien tolérée. Celles en latex sont plus rares, du fait de risques d’allergies plus fréquents. Cette petite chose –parce que finalement, ce n’est pas si imposant que ça- se présente sous la forme d’un genre d’entonnoir dont la tige serait bouchée. Selon les modèles, la tige peut être pleine ou vide (alors plus compliquée à nettoyer), elle peut même être remplacée par une boule ou un anneau, voire être totalement inexistante. Le choix est alors question de goût, de commodité… Les fabricants annoncent généralement une durée de vie tournant autour d'une dizaine d'années.

Le site Fleurcup, fabricant français, a fait ce calcul :



D’un point de vue économique et écologique, la coupe menstruelle est donc très avantageuse.
Léger bémol cependant, l’insertion et le retrait de la coupe demandent un peu d’habitude, l’opération peut être un peu délicate au début.

Le principe est assez simple : on plie la coupe (il existe plusieurs pliages différents selon la souplesse de la coupe, la dextérité de son utilisatrice…), on l’insère, on vérifie qu’elle est bien en place et on… l’oublie !
C’est là un de ses –nombreux-  avantages : bien installée dans le vagin, elle tient grâce un léger effet ventouse et n’a besoin d’être vidée que peu de fois en comparaison aux protections classiques. Les fabricants recommandent généralement de la vider au minimum un fois toutes les douze heures. Pour la retirer, il suffit d'aller chercher la tige de la coupe, s'en servir pour pincer la base afin de supprimer l'effet ventouse et la retirer délicatement afin de ni se faire mal ni repeindre sa salle de bain ;) Rassurez-vous, le coup de main vient généralement assez rapidement.

Vous trouvez ça sale ? Ca ne l'est pas tant que ça. Le sang des règles est stérile et bien à l'abri dans la coupe, il ne dégage aucune odeur désagréable, n'étant pas au contact avec l'air. La coupe est quant à elle bien moins nocive qu'une protection classique.
Pour la laver, il suffit de la nettoyer à l'eau froide, pour que le sang ne la décolore pas trop à l'usage, avant de la réinsérer et une fois par cycle, un petit passage de cinq minutes dans l'eau bouillante d'une casserole pour la stériliser. Personnellement, je préfère le faire juste avant de la mettre la première fois, comme ça je suis certaine qu'elle est irréprochable !

Pour ma part, je ne trouve que des avantages à ce petit objet qui fait désormais partie du paysage dans ma salle de bain. Contrairement aux serviettes lavables, elle est vraiment économique : compter entre 10 et 20 € selon la marque et le modèle

De très nombreuses marques existent. Je ne peux malheureusement pas vous faire de revue détaillée sur le sujet, n'utilisant qu'une seule coupe. Il existe sur internet un site dédié à la coupe (ici) et un forum () où les utilisatrices de coupes seront ravies de répondre à toutes vos questions. Les collectionneuses existent et seront beaucoup plus à même que moi pour vous orienter entre les différentes marques.

Voilà, j'avoue que j'attends avec beaucoup d'impatience vos réactions, en particulier sur la coupe. Les personnes avec qui j'en ai parlé (en dehors des utilisatrices) ont généralement eu une réaction de dégoût, trouvant ça sale et préférant tout jeter dans une poubelle, comme ça au moins on ne voit rien (véridique). Pour moi, ce genre de réaction est typique de notre société de consommation où on refuse de regarder ce qui nous dérange et où on préfère tout jeter. Mais changer de réaction face à son propre sang, ce ne serait pas aussi commencer à regarder son corps comme il est vraiment, avec ses contraires, ses imperfections et ses côtés un peu magiques ? Ces réflexions feront peut-être l'objet d'un autre billet, j'avoue avoir pas mal réfléchi sur ce sujet ces derniers temps.

A bientôt,

Bulle

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. Si je n'ai pas encore franchi le cap des coupes, ce n'est pas par peur de la vue de mon sang mais plus parce que l'opération me parait un peu périlleuse (notamment le retrait).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai qu'il faut prendre le coup de main... Moi je le fais dans ma douche, comme ça pas de souci si ça glisse :)

      Supprimer
  2. Génial! Je pense que je me procurerai ça dès que je rentrerai en France :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais tu peux tout à fait commander sur internet. C'est d'ailleurs le principal moyen pour acheter une coupe. Il y en a un peu en magasin bio mais ils ont le plus souvent un ou deux modèles...

      Supprimer
  3. héhé, pour ma part, la coupe est et la coupe restera! ;) c'est vrai que pour certaines le début peut etre un peu compliqué (genre pour moi! ;) ) mais j'ai d'autres temoignages qui disent le contraire aussi! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pour moi aussi c'était un peu compliqué le début, je n'arrivais pas à la faire rentrer^^ Mais on prend vite le coup de main :)

      Supprimer
  4. Moi je suis plus sur les serviettes lavables, j'aime bien le confort qu'elles procurent, on les oublie carrément !
    Si tu veux en tester des sympa tu devrais aller sur http://www.biokime.com/serviettes-hygieniques-lavables.html il y a vraiment de tout en prix comme en marques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, ce site a l'air sympa. Merci pour la bonne adresse !

      Supprimer

Pense à laisser un petit mot, ils me font toujours plaisir !