vendredi 7 juin 2013

Poubelle plus légère = Planète plus belle #1

Tout d'abord, excusez-moi pour hier et le sorbet au kiwi dont vous n'avez pas pu lire la recette. J'étais en train de préparer l'article et je l'ai malencontreusement publié. Bien que je l'ai supprimé il s'affichait toujours ce matin. Avant de partager cette recette avec vous, je voudrais tout de même la goûter :)

Je vous propose donc de commencer cette série par un petit tour dans la salle de bain, et plus précisément par la poubelle de la salle de bain. Ouvrez-là. Bon, qu'est-ce que vous y trouvez ?

Dans la mienne, il y avait principalement du coton qui avait servi au débarbouillage ou des protections hygiéniques. En gros, c'est que contient une poubelle de salle de bain féminine. Chez les hommes... Euh, bah souvent il n'y en a simplement pas (demandez à Cher et Tendre, il vous demandera à quoi sert une poubelle dans une salle de bain :)). Plus écolo les mecs ? Ca reste à prouver :) En tout cas aujourd'hui les filles, on s'attaque à la première moitié du problème, à savoir :


ou pire, ça :

A priori inoffensif, non ? Et bien détrompez-vous ! D'un part, le coton est une culture extrêmement polluante : 25% des pesticides pour 2,5% de la surface agricole mondiale. Non, je n'ai pas fait d'erreur de virgule. Votre beau coton tout blanc risque donc d'être bourré de trucs pas jolis-jolis. De toute façon, il est blanchi, traité... donc pas de soucis, vous n'échappez-pas aux horreurs. Le tout emballé dans du plastique, parce que mine de rien, l'industrie ne se refait pas.

Et les pauvres gens qui travaillent dans des plantations à l'autre bout du monde ? Ils ne sont plus esclaves, ça non, c'est interdit, mais il ne faudrait pas croire qu'ils mènent la grande vie non plus. Et ce sont eux qui subissent les conséquences négatives de tout ce qui est déversé sur ce pauvre coton : pollution des sols et des eaux, maladies...

Quant aux lingettes, elles sont encore pires ! Vous avez déjà lu leur composition ? Pour ma part, je n'en ai jamais acheté. Sur la boutique en ligne de Séphora, j'ai trouvé des lingettes en vente. En cliquant sur l'onglet "composition", voilà ce qui s'est affiché : 

"Formulées :
- sans paraben,
- sans sulfate,
- sans phtalate,
- sans OGM,
- sans Triclosan,
- sans colorant synthétique.
Testées sous contrôle dermatologique et ophtalmologique, elles conviennent même aux peaux sensibles, aux yeux sensibles et aux porteurs de lentilles."

Bien bien tout ça, mais ça ne nous dit toujours pas ce qu'il y a dedans. Pour ma part, je pars du principe que si c'est dissimulé comme ça, c'est qu'il y a forcément quelque chose à cacher...

J'ai eu plus de chance avec des lingettes de la marque Les cosmétiques, apparemment distribuée par Carrefour :



J'avoue que je ne sais pas exactement ce que sont précisément tous ces composants. En tout cas, le propylène glycol est un composant de l'antigel. Ca fait drôlement envie, hein !?

Bref, vous aurez compris l'idée. Non seulement ces produits ne sont pas terribles pour la santé mais en plus leur fabrication est polluante. Et malgré tout cela, ils ne sont pas réutilisable et viennent alourdir nos poubelles. Un comble, non ?

En bonne citoyenne, j'étais passée au coton bio. Mais ça coûtait un bras et ça se jette toujours. Et un jour, je suis tombée sur ça : 



C'est un peu comme le saint graal cette petite chose :)

Ca se présente donc sous la forme de petit carré (ou disque, selon les marques). Le principe est simple : on applique son produit sur le coton lavable exactement de la même façon que sur du coton jetable, on se débarbouille et on fait passer les cotons sales à la machine à laver.

Le site Les Tendances d'Emma vous propose tout un kit avec une trousse ou une boite pour ranger les cotons propres (au choix) et un filet pour ranger les sales qu'on fermera avant de le glisser dans la machine, en général à 30 ou 40°. On peut trouver des cotons en différentes matières : coton bio, bambou, eucalyptus, fait maison pour les plus douées...

Bref, vous aurez compris le truc. Ca représente un petit investissement au départ (autour 25-30€) si on achète ses cotons. Mais ensuite, ils peuvent durer plusieurs années à condition d'en prendre soin. Le site prétend qu'ils peuvent résister à plus de 300 lavages !

Et voilà notre poubelle un peu allégée ! Et pas de gaspillage d'eau ou de lessive en plus, le filet se glisse parfaitement au milieu du reste du linge sale, il ne prend pas beaucoup de place.

Alors... Que pensez-vous de cette solution ? Est-ce que vous la connaissiez déjà ? Utilisez-vous aussi des cotons lavables ? Est-ce qu'un comparatif des différents cotons que j'ai testé vous intéresse ? Et que trouvez-vous d'autre dans votre poubelle de salle de bain ?

Je vous retrouve bientôt,

Bulle


Rendez-vous sur Hellocoton !




4 commentaires:

  1. hannn ! j'ai hooooonnnte avec mes lingettes !
    Il faut vraiment que j'arrive à m'en défaire !
    Moi je suis à 100% pour un comparatif des cotons lavables ! Comme ça je ferai le bon choix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout le produit sur les lingettes qui me fait froid dans le dos. Je suis prête à trouver plein de trucs rien que pour te faire peur :)

      Supprimer
  2. J'ai fait mes propres petits cotons à démaquiller :)
    Je voulais justement en parler dans un prochain post^^

    RépondreSupprimer
  3. Mince, j'espère que je ne t'ai pas trop coupé l'herbe sous le pied alors :) Sinon, je pense parler aussi de détachant.

    RépondreSupprimer

Pense à laisser un petit mot, ils me font toujours plaisir !