lundi 24 juin 2013

Super déo écolo

Après le super détachant écolo, je vous présente le super déo écolo !

On a toutes et tous entendu parler des sels d'aluminium qui composent les déodorant anti-transpirants. Je ne suis pas scientifique et je n'ai pas envie de revenir sur cette problématique. Reste que depuis un certain nombre d'années, les médecins ont remarqué que le cancer du sein chez la femme a tendance à se développer dans la région proche de l'aisselle (dixit un reportage d'Arte).

On peut en penser ce qu'on veut, que c'est du n'importe quoi. Pas mal de gens dans ma famille me prennent pour une illuminée. J'ai pas mal entendu de réflexions du genre : "De toute façon, tout est cancérigène aujourd'hui. Même respirer est cancérigène". Soit. Mais est-ce une raison pour ne pas faire d'efforts ? Est-ce que les gens invoqueraient ça comme justification pour rester sans bouger à ne rien faire ?

Si vous avez un moment, je vous conseille de chercher ce reportage d'Arte sur l'aluminium, qui est assez édifiant. On y voit notamment la manière dont est extrait et transformé ce précieux métal. Même si l'argument du cancer ne fait pas mouche, qui peut cautionner les effets que cette filière a sur l'environnement et les populations qui vivent autour de ces usines ?

Bref, tout ça pour dire que les motivations pour revenir à des produits plus sains et moins chimiques sont multiples et que l'un ou l'autre vous touchera forcément.

Dans la série des déodorants, j'en ai testé quelques uns de bio, avec plus ou moins de succès. Entre ceux dont l'odeur est assez désagréable et qui ne masquent même pas celle de la transpiration voire qui l'empirent, ceux qui sont bien mais qui coûtent un bras... J'ai fini par adopter avec peu d'entrain une technique déjà vue sur le web.



Concrètement, je venais de terminer mon déo Coslys. Il est vraiment pas mal, existe en deux ou trois parfums. Et il cache vraiment l'odeur de transpiration. Et gros plus, il est rechargeable, ce qui fait qu'on ne rachète pas la bille à chaque fois. Vraiment pas mal. Un peu cher, mais bon... Bon, je venais de le finir et j'étais fauchée/j'avais la flemme de faire les courses et j'avais un pot de bicarbonate de soude alimentaire dans un placard, vestige d'un achat compulsif destiné à me donner bonne conscience.

Du coup j'ai essayé. Un peu de poudre blanche dans la main, on humidifie et on frotte sous les aisselles. On peut même y voir un avantage : ça exfolie en douceur :) Comme vous le savez toutes, il n'a pas fait un temps merveilleux ce printemps, du coup, je ne transpirais pas assez pour me rendre compte de l'efficacité de ce "déo". Mais quand il a commencé à faire super chaud (avant qu'il ne refasse froid s'entend), j'ai pu apprécier l'effet en conditions réelles.

Donc... on transpire, normal, ce n'est pas un anti-transpirant. Grosso-modo, c'était comme avec le déo Coslys. Côté odeur... j'avoue que j'ai été bluffée, aucune odeur, rien, nada. Même pas comme un déo classique où on sent toujours son parfum.

Conclusion : essayer c'est l'adopter ! Je vous conseille vraiment ce déo efficace et pas cher (à peine quelques euros le kilo). Une seule recommandation cependant : pour un usage soin/cosmétique, penser à bien prendre du bicarbonate de qualité alimentaire. Sinon, les grains seraient trop abrasifs.

Alors, qu'en pensez-vous ? Vous connaissiez le truc ?

Portez-vous bien,
Bulle

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pense à laisser un petit mot, ils me font toujours plaisir !