mardi 2 juillet 2013

Petite réflexion sur l'alimentation

Hello !

Au moment de tous ces scandales alimentaires dont on nous a rabâché les oreilles, je me suis posée la question de ma consommation de viande. Je mangeais alors surtout de la viande blanche, pour des questions de budget. Parfois des lasagnes maisons, avec de la viande hachée. Globalement, j'en mangeais quand-même assez peu. Je préfère le poisson, mais pour des questions de budget, d'envie et de temps, de façon assez irrégulière (parfois aucune fois dans la semaine, parfois trois fois). Quasiment toujours surgelé.

Les scandales alimentaires m'ont poussé à réfléchir : j'achète assez peu de plats tous préparés, principalement parce que je suis intolérante au lactose et qu'il est rare d'en trouver sans fromage/lait/crème/béchamel. Donc j'ai moyennement eu ce soucis de ne pas savoir ce que je mangeais.

Mais j'ai commencé à lire quelques bouquins, en particulier Le livre noir de l'agriculture française, d'Isabelle Saporta. Ce livre relate en gros les conditions d'élevage et d'agriculture en France. Les sévices subis par les animaux sont décrits par le menu, les incohérences du système dénoncées et la PAC montrée du doigt.

Sans être totalement insensible à la souffrance animale, ce n'est pas ce qui m'a le plus choqué. Bien-sûr c'est horrible et scandaleux, mais j'ai une vision des choses de croyante. Sans être créationniste, je pense que la Terre et ce qu'elle porte a été donné à l'Homme pour qu'il s'en nourrisse et agisse de façon responsable vis-à-vis d'elle en même temps. Je ne souhaite pas vraiment rentrer dans ce débat mais pour résumer, dans l'absolu, je n'ai rien contre le fait que les Hommes mangent des animaux. C'est tout bêtement la chaîne alimentaire. Mais je suis totalement d'accord avec le fait que les conditions d'élevage actuelles ne méritent même pas de qualificatif.

Mais "pour voir", j'ai décidé de devenir végétarienne. Une sorte d'expérience à durée déterminée en quelque sorte. J'ai acheté par mal de nouveaux livres de cuisine, quelques nouveaux ingrédients, et je me suis lancée. Pour l'instant, j'en suis à peu près à deux mois sans viande ni poisson. Mon seul écart à été une fin de sachet de coquilles Saint Jacques la semaine dernière. Comme je déménage bientôt, je vide mon congélateur, et ça me faisait un peu mal au coeur de les jeter.

Et puis j'ai lu un article d'Elisa Boelle, qui ne supportait pas d'être rangée dans une catégorie définie. Son article m'a énormément touché et je me suis retrouvée dans ses propos. Depuis, j'ai vraiment fait le point sur ce qui me dérange dans le fait de manger de la viande ou du poisson.

On peut séparer les viandes en deux catégories :
- La viande rouge : reconnue comme facteur de risque pour les maladies cardiovasculaires, le surpoid et tout un tas de maladies. Ce n'est pas un aliment bon, dans le sens de bon pour la santé.
- La viande blanche : je n'ai rien trouvé qui prouverait qu'elle serait mauvaise, comme la viande rouge. Il me semble avoir lu quelque part que les protéines animales étaient moins bien assimilées que les protéines végétales

Le poisson... Il apporte vraiment quelque chose : acides gras, phosphore... C'est un bon aliment à mon avis.

Mais... le problème vient de l'intervention de l'Homme. Les animaux d'élevage sont bourrés d'hormones, d'antibiotiques, d'aliments destinés à les rendre plus gras... Les poissons d'élevages subissent en gros la même chose et les poissons de pêche sont victimes de la pollution marine. Ce qui me gène finalement, c'est tout ce que nous mangeons au travers de ce que ces animaux ont ingéré et qui est mauvais pour nous, pour eux et pour l'environnement. Que pensez-vous du septième continent ou de la réintroduction des farines animales ?

Après avoir pas mal réfléchi, j'en suis arrivée à la conclusion que j'allais me laisser porter. J'ai découvert plein de nouvelles choses depuis que je suis "végétarienne", de nouveaux aliments, de nouvelles recettes. J'ai un peu diversifié mon alimentation et légèrement minci. Mais j'ai vraiment beaucoup le poisson. Il est donc possible que j'en remange à l'occasion, bio bien-sûr (donc vraiment pas souvent hein, parce que c'est vraiment très très cher pour le coup). Pour la viande, j'ai parfois un peu de mal. L'autre jour, je déjeunais chez mes parents et j'ai eu du mal à résister à l'odeur du poulet rôti.

Finalement, je pense que le plus important est de peser le pour et le contre entre les bénéfices et les risques. Est-ce que tous ces pesticides/hormones/farines animales/antibiotiques valent les nutriments/la souffrance des animaux/la pollution engendrée pour la production de cette nourriture ?

Dans ce contexte, j'ai été séduite par le défit de ladilafeandco et son défit de la semaine n°22 : manger moins de viande. J'ai lu la réponse de Swannfit et j'ai pensé à faire un peu comme elle, vous proposer mes menus et petites recettes de la semaine. J'ai commencé à noter à partir d'aujourd'hui, vous pourrez donc avoir un petit compte-rendu des mes assiettes végé à partir de la semaine prochaine :)

Portez-vous bien,

Bulle

6 commentaires:

  1. D'un point de vue nutritionnel, la viande rouge est bonne pour la santé, tout est question de quantité.
    Il faut diversifié, viandes rouges, viandes blanches, abats, poissons gras, poissons maigres, oeufs, laitages.......
    Mais bien souvent ce que nous consommons n'est pas sains (pesticides, hormones....).
    C'est là un gros souci.
    D'autre part il est certain que bien trop d'élevages ne respectent pas le bien-être des animaux qui vivent ou survivent avant d'être "consommés" dans des conditions parfois terribles.
    Selon ses convictions on peut faire le choix de manger végétarien ou végétalien.
    Et si ce choix n'est pas possible je pense q'une consommation sélective peut être une solution.
    Je vais suivre ton expérience ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey :) Merci d'avoir pris le temps de donner ton avis. Le problème de la viande rouge, c'est qu'elle favorise les maladies cardio-vasculaires. Je ne sais pas si les avantages sont supérieurs aux risques. Dans le doute, comme cette viande est pleine de médicaments et d'hormones, si elle n'est pas bio, j'ai préféré écarté. Mais comme je l'ai dit, je suis en plein réflexion et rien n'est figé, il est possible que j'en remange un jour ou l'autre :)

      Supprimer
    2. Je ne conseille pas de manger de la viande rouge et je ne te décourage pas non plus, cela appartient chacun de faire ses choix selon ses "convictions". D'une façon générale je fais attention à ce que je mange, beaucoup trop d'aliments contiennent de mauvaises substances. Et décrypter les étiquettes cela devient vite une belle galère :(

      Supprimer
  2. J'attends les idées de recettes :p

    RépondreSupprimer
  3. Je suis devenue végétarienne puis végétalienne par éthique, avant tout pour les animaux qui, en tant qu'êtres sentients ne méritent pas d'être exploités et tués juste pour notre bon plaisir.

    mais les raisons liées à l'écologie, à la santé et à la famine dans le monde sont aussi des raisons louables (très bien expliquées sur ce site http://www.viande.info/ ). Il n'y a pas de mauvaises raisons d'être veggie, il suffit d'être en accord avec ces convictions.

    Bonne continuation sur la voie du végétarisme ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe aïe aïe, j'ai peur de te décevoir pour la suite. Si ma phase "d'expérimentation" ne s'est pas trop mal passée, mes convictions me poussent plutôt dans le sens inverse. Du coup, je pense garder une alimentation principalement végétarienne, voire végétalienne car je suis intolérante au lactose, mais je pense remanger du poisson en faisant attention à ce qu'il soit bio pour ceux d'élevage ou issus de la pêche durable. Pour la viande, je ne sais pas trop encore, mais si j'en remange chez moi, elle sera forcément bio :)
      Voilà... ça mériterait presque un nouvel article tout ça :)
      Merci d'avoir laissé un commentaire en tout cas !

      Supprimer

Pense à laisser un petit mot, ils me font toujours plaisir !