mardi 17 juin 2014

Découvrez la face cachée des produits d'hygiène et de beauté


C'est le titre de la nouvelle campagne de Générations Cobayes ! Après avoir tiré la sonnette d'alarme sur les impacts des perturbateurs endocriniens sur la fertilité par sa campagne de février dernier, le mouvement revient en force avec une nouvelle campagne sur les produits cosmétiques et d'hygiène. 

Parce qu'on le vaut tous bien, Générations Cobayes invite à découvrir la face cachée des produits de beauté et d'hygiène, pour réclamer un étiquetage transparent des perturbateurs endocriniens sur les produits qui en contiennent.


A travers un questionnaire en ligne, cette campagne interpelle sur les messages publicitaires et les produits de beauté et d'hygiène des grandes marques. Douceur, fraîcheur, saveur, les effets vendeurs peuvent en réalité cacher des substances, quant à elles, bien réelles, et parfois toxiques. Parmi celles-ci, les perturbateurs endocriniens. Pourtant considérés par l’OMS comme une menace pour la santé et l’environnement, ces produits toxiques sont encore présents dans 40% des produits d’hygiène-beauté.

Parabènes, phtalates, filtres chimiques à UV, les perturbateurs endocriniens interfèrent avec le système hormonal et sont ainsi suspectés d'être à l'origine de la forte progression des maladies chroniques modernes (maladies cardiovasculaires ou respiratoires, cancers, diabètes...). Avec un taux d'incidence des cancers particulièrement élevé -1 hommes sur 2 et 2 femmes sur 5- la France est devenue le premier pays au monde pour les cancers hormono-dépendants (sein, prostate, testicule) et le premier pays pour les cancers masculins.

Plus qu’un message de prévention, c’est un appel à changement que Générations Cobayes lance à travers cette campagne en demandant à Ségolène Royal d’exiger l’étiquetage des perturbateurs endocriniens sur les produits de beauté et d’hygiène pour, à terme, inciter les grandes marques à ne plus en produire. Car si l’affichage des ingrédients est obligatoire sur ces produits, il ne précise aucunement la présence et le risque de perturbateurs endocriniens. N'oubliez donc pas de signer la pétition à la fin du questionnaire (en plus, c'est moi qui l'ai écrite !).
Pour continuer à se faire du bien sans se faire de mal, en partenariat avec l’association Slow Cosmétique®, offre la possibilité de recevoir par mail un éventail d’alternatives et de conseils produits. Du guide pratique pour mieux choisir ses produits aux meilleures recettes « do it yourself », il y en a pour tous les goûts !

Pour aller plus loin :

Sources

Etude de l'Institut Notéo, 2013
Centre International de Recherche sur le Cancer, the Blobocan Projet, déc. 2013




Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Coucou !
    Merci beaucoup de nous avoir cité ! Nous sommes en effet contre l'utilisation des perturbateurs endocriniens et nous nous efforçons à prévenir les gens de leur présence dans les produits utilisés au quotidien. Si tu as des questions n'hésite pas à nous contacter, nous sommes à ton écoute :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! Je ne manquerai pas de faire appel à vous pour une question composition !
      A bientôt !

      Supprimer

Pense à laisser un petit mot, ils me font toujours plaisir !