samedi 25 octobre 2014

Manger healthy #3 : L'enquête Campbell

Pour ce nouvel article de cette série "Manger healthy", j'avais envie de vous parler d'un livre que j'ai lu cet été et qui propose ce que l'on pourrait appeler un "régime miracle". Loin de propose un énième régime, les auteurs ont pris le parti de la démarche scientifique pour démontrer que l'alimentation considérée comme "saine" en occident ne l'est finalement pas tant que ça. Il s'agit de L'enquête Campbell. Ecrit par le professeur Colin T. Campbell et son fils Thomas Campbell, le livre relate les études menées depuis les années 1970 de ce biochimiste spécialisé en biochimie nutritionnelle à l'université de Cornell aux Etats-Unis.



Quelles études pour quels résultats ?

Ce chercheur a été amené, pour diverses raisons, à s'intéresser au rôle des protéines dans le développement des tumeurs cancéreuses. Pour résumer (très) grossièrement, il en est arrivé à la conclusion que les protéines animales, et en particulier la caséine, protéine du lait de vache, constituaient des vecteurs importants de la croissance des cellules cancéreuses. Ces résultats sont différents avec les protéines d'origine végétale, qui ne constituent pas des promoteurs du cancer.

Il est à l'origine de la fameuse China Study, une étude comparative menée sur des populations des Etats-Unis et de la Chine pour observer le rôle de l'alimentation sur l'état de santé. Elle reste à ce jour encore une référence dans le domaine. Ses conclusions ont bouleversé les connaissances et les croyances des scientifiques y participant. 

A l'époque de l'étude, l'alimentation des chinois vivant en zone rurale était presque entièrement végétale et de fait très différente de celle des américains. Les chinois, à sexe et poids égaux, consommaient alors plus de calories que les américains, mais moins de gras, moins de protéines, moins d'aliments d'origine animale et beaucoup plus de fer, ce qui conduisait à les protéger des maladies dites "de civilisation". Une augmentation de la part des calories d'origine animale était automatiquement associée à une augmentation de l'incidence des cancers.

D'autres études ont alors été menées et sont arrivées à la conclusion que le régime préconisé par le professeur Campbell avait des influences positives sur toutes les maladies en général, et en particulier sur les maladies dite de la prospérité : maladies cardiaques, obésité/surpoids, diabète, cancers du sein, de la prostate, du côlon, du rectum, maladie auto-immunes, ostéoporose, problèmes occulaires, vieillissement du cerveau. Les chercheurs en ont conclu que l'alimentation était donc, au moins en partie, la cause de la progression importante de ces maladies chroniques.

Quelle alimentation ?

J'ai choisi de vous parler de ce livre car, même s'il ne propose pas de recettes, il donne des pistes pour une alimentation protégeant des maladies les plus craintes aujourd'hui. Selon les auteurs, l'alimentation la plus profitable est constituée d'aliments entiers d'origine végétale (régime AEOV). Il s'agit d'une alimentation de type végétalienne sans ajout (ou très peu) d'huile composée de fruits et légumes, de céréales, légumineuses, noix, graines... Les bénéfices de ce régime bien suivi seraient, outre une protection contre les maladies, un retour au poid de forme, une prévention du vieillissement, un regain d'énergie...

Pour ceux qui ne sont pas habitués et qui gardent un oeil sur les recommandations officielles de santé : il n'y a rien à craindre d'un régime végétalien (c'est-à-dire qui exclut la viande, le poisson, les produits laitiers, les oeufs et le miel) bien mené. Les études du professeur Campbell montrent que les protéines animales ne sont pas de meilleure qualité que les protéines végétales et qu'il n'existe pratiquement aucun aliment d'origine végétale qui ne fournissent pas mieux des mêmes nutriments que ceux fournis par les aliments d'origine animale.

Pour vous donner des idées de la richesse de l'alimentation végétalienne, voici quelques suggestions de lecture de blogs que j'aime tout particulièrement :


On trouve en France malheureusement assez peu de livres de cuisine exclusivement végétalienne. En Autriche, où j'ai passé une semaine de vacances, c'était tout autre chose, et j'ai ramené plusieurs beaux ouvrages. Vous trouverez cependant le livre Vegan de Marie Laforêt et 500 plats végétariens de Deborah Gray (malgré son titre, les recettes sont bien végétaliennes).

Encore une fois, n'hésitez pas à me laisser vos impressions, en particulier sur ce sujet polémique qu'est l'alimentation ! J'espère que cet article vous aura plu ; cette série "Manger healthy" n'est pas terminée, rendez-vous bientôt pour la suite !


Rendez-vous sur Hellocoton !


6 commentaires:

  1. Je lirais bien ce livre même si je suis déjà convaincue des bienfaits d'une alimentation comme celle-ci :) !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui moi aussi ! Mais j'ai trouvé ça bien d'avoir un aspect plus scientifique et peu seulement basé sur les ressentis personnels (même si c'est aussi important !).
      Merci de ton commentaire :)

      Supprimer
  2. Depuis le temps que j'entends parler de cette fameuse enquête, ça me donne envie de la lire. Si j'ai bien compris, c'est surtout un livre scientifique. Ce n'est pas trop "ennuyeux" ?
    En ce moment, je lis un bouquin qui devrait te plaire : "The Kind Diet" de la (ex-)petite Alicia Silverstone. Elle y prône une "alimentation pour un monde meilleur" : pour le bien-être des animaux, mais aussi de l'environnement, et surtout de notre santé et bien-être. Très inspirant, facile à lire (drôle), et avec des recettes à la fin ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je n'ai pas trouvé ça ennuyeux, malgré mon amour bien connu pour les sciences ! Parfois ça se répète un peu, parce que finalement, la solution est toujours la même donc l'avalanche d'études et d'info scientifiques peu lasser. Si on n'est pas convaincu au bout de 150 pages, c'est qu'on ne le sera jamais !
      Je ne connais pas du tout "The kind diet", et pas sûr que j'ai le courage de lire ça en anglais^^ Mais j'aime bien les trucs inspirant, alors qui sait... :)

      Supprimer
  3. Ce bouquin est génial et il a, pour ainsi dire, changé ma vie, car en le lisant je suis passée d'un régime végétarien à végétalien. Et j'en tire plus d'énergie et de vitalité. Non seulement le livre est très agréable à lire mais il montre à quel point les résultats se basent sur des études scientifiques fiables et sérieuses, ce qui est loin d'être le cas de la plupart des ouvrages qui font la promotion de tel ou tel régime...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello !
      Merci de passer par là ! J'avoue que pour ma part, ce bouquin m'a surtout conforté dans mes choix. Je consomme très occasionnellement de la viande/du poisson/des oeufs/des produits laitiers. Du coup je ne me revendique pas comme telle mais j'ai une alimentation quasi végétalienne. Je n'ai pas constaté d'énormes changements parce que la transition a été très progressive : arrêt total du lait de vache et de ses dérivés pour cause d'intolérance, puis un peu moins de viande, puis presque plus d'oeufs... Je suis un peu jalouse de tous ces gens qui ont plus d'énergie, qui dorment moins... :)
      Ici, je trouve que le terme "régime" n'est pas très bien choisi. C'est trop associé à des contraintes aujourd'hui, alors que je ne me sens pas du tout restreinte dans mon alimentation. Au contraire, j'ai découvert plein de nouvelles choses !
      A bientôt :)

      Supprimer

Pense à laisser un petit mot, ils me font toujours plaisir !